Le Domaine de Chaumont-sur-Loire : jardins secrets

IMG_5747.jpg

Avant de découvrir la somptuosité des lieux, il nous faut gravir quelques marches. La Loire, même par temps gris, est belle. Je l’observe de longues minutes. Quiétude.

Le Château de Chaumont a eu pour célèbre propriétaire Catherine de Médicis. 1550. Le village se trouve aujourd’hui en contrebas de l’imposant monument. La reine est seule en sa demeure.

Les jardins sont la source de ma venue. Comment allier Renaissance et époque contemporaine ? De nombreuses œuvres sont exposées. Plusieurs me subjuguent. En plein midi de Klaus Pinter représente une sphère géante composée de feuilles d’or. Luxueuse.

Henrique Oliveira possède une exceptionnelle maîtrise du bois. Artiste. Sculpteur. Le tronc d’arbre s’est métamorphosé en serpent géant. Démesure.

L’artiste brésilienne Janaina Mello Landini impressionne le public de par sa réalisation. Forêt de cordages. Multiples reflets dans les miroirs. Fascinante installation.

Soudain, La serre du Bonheur d’Agnès Varda s’offre à nous. Les murs ont été créés avec des négatifs tirés de son film Le Bonheur (1965). D’emblématiques tournesols comblent la vue des passants. À deux mains réunit ceux qui s’aiment. L’arbre de Nini est d’une poésie folle. Trois œuvres sur cour. Le travail d’Agnès Varda est magnifiquement mis en valeur.

J’admire les iris. Chaque fleur est porteuse d’une histoire particulière.

Les écuries sont d’une incroyable splendeur.

Chaumont est un joyau.

Marion Allard-Latour

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s