Joris Ivens à l’honneur aux Moulins de Paillard

FullSizeRender.jpg

Cinéaste et documentariste de renom, Joris Ivens ne cesse de fasciner. Durant près de soixante ans, le réalisateur néerlandais a posé sur le monde un regard intelligent et grave. L’œil pour caméra.

Les Moulins de Paillard, Centre d’Art contemporain situé à Poncé-sur-le-Loir, offrent aux visiteurs la possibilité de redécouvrir son œuvre.

Dans les différentes salles, des installations vidéo nous permettent d’accéder à l’univers de Joris Ivens. Rétrospective de six films.

Philips Radio – Symphonie industrielle (1931) explore le travail à la chaîne. Conception de gramophones. Travail répétitif et infini. Je suis saisie par le visionnage d’À Valparaiso (1962). Voyage au Chili. Vie sur une colline où règne la pauvreté. Merveilleux visages. Dignité. Le linge suspendu aux fenêtres. Les femmes s’occupant des enfants. La jeunesse danse. Insouciance. Contraste.

Rotterdam – Europort conte l’histoire d’une Europe maritime. 1966.

Le Pont (1928). Impressionnantes images.

Pluie (1929) et Nouvelle Terre (1933) viennent compléter cette exposition visuelle.

Le cinéma expérimental est nécessaire à la compréhension du monde. Joris Ivens a navigué sur des mers agitées. Avec détermination, assurément.

Marion Allard-Latour

Informations pratiques : Joris Ivens ambulant aux Moulins de Paillard. Jusqu’au 4 août 2019

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s